SPLA : Portail de la diversité culturelle
Sénécultures

La "Pirogue" de Moussa Touré remporte deux prix à Angoulème

Ousmane Noël MBAYE, correspondant - Le Soleil (Dakar)

Les rideaux sont tombés sur la 5ème édition du Festival du film francophone d'Angoulême. Le cinéma sénégalais, à l'honneur cette année, a remporté deux trophées : les "Valois" du public et de la mise en scène pour le film "La Pirogue" de Moussa Touré. Un hommage mérité à été rendu au cinéma sénégalais en présence de l'ambassadeur Mankeur Ndiaye, du ministre français en charge de la Francophonie,Yamina Benguigui, et de Philippe Lavaud, maire de la ville.

Paris (France) - "Le cinéma sénégalais est riche. Il est très ancien, très représentatif sur le continent et traverse actuellement une période difficile, notamment pour sa diffusion, d'où notre devoir de contribuer à sa redynamisation", affirme Patrick Mardikian, directeur du festival du film francophone d'Angoulême. Cet amoureux du Sénégal déplore la fermeture massive et progressive des salles de cinéma à Dakar. Avec un sentiment mêlé de nostalgie et d'amertume, Patrick Mardikian donne l'exemple de la salle "Le Paris" de la place de l'indépendance, la plus emblématique des salles de cinéma, qu'il a eu à fréquenter dans la capitale sénégalaise. Philippe Lavaud, maire d'Angoulême, se dit aussi amoureux des œuvres poétiques de Léopold Sédar Senghor. Selon lui, l'hommage rendu au 7ème art sénégalais s'explique également par l'incarnation et l'attachement du Sénégal à un ensemble de valeurs dont l'ancrage de la démocratie.

"L'histoire commune entre la France et le Sénégal ainsi que l'attachement à nos valeurs culturelles essentielles sont autant de raisons de se soutenir mutuellement pour préserver ces acquis", a affirmé le maire d'Angoulême. C'est en ce sens également que le ministre déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui, a salué le rôle pionnier d'Angoulême pour le métissage et le brassage des cultures. Annoncé à la cérémonie d'ouverture et fortement attendu par les festivaliers, le ministre de la Culture et du Tourisme, Youssou Ndour, a finalement été empêché mais il a envoyé son directeur de cabinet, Elimane Lô pour le représenter, accompagné du directeur de la cinématographie, M. Diaz.Connu pour son festival international de la bande dessiné, Angoulême est aussi une ville culturelle ouverte au monde dont le rôle est très important dans le développement de la langue française et des cultures francophones.

Pour cette 5ème édition du festival, 10 films francophones ont été sélectionnés pour la compétition officielle, les 5 meilleurs se sont partagé les 7 distinctions existantes et 15 autres œuvres ont été projetées en avant-premières. S'appuyant sur la filière des images avec les nombreux instituts que comporte la ville, Angoulême entend ainsi s'ériger en capitale internationale et incontournable de la Francophonie. C'est un pari presque réussi puisque son festival du film francophone, initié en 2008, est reconnu comme le troisième du genre au monde après ceux de Namur, en Belgique, et du Québec, au Canada.


LIRE LA SUITE, en cliquant sur le lien

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Groupe 30 Afrique
  • Adafest

Avec le soutien de