SPLA : Portail de la diversité culturelle
Sénécultures

Sénégal : PARPICS, projections en salles de films africains (Examen d'Etat, Braquage à l'Africaine), suivies de discussions

Un partenariat de l'Union nationale des exploitants de cinéma du Sénégal (UNECS) avec l'Association Sénégalaise de la Critique cinématographique.
  • Sénégal : PARPICS, projections en salles de films [...]
© AGAT Films et Cie
Publié le : 15/12/2015

Partagez :

Dans un pays où le rituel de voir un film et dans un cinéma a presque disparu (à l'instar de ses voisins), un programme réunit exploitants de salles, réalisateurs et critiques de cinéma. Piloté par Khalilou Ndiaye, le Secrétaire général de l'Union nationale des exploitants de cinéma du Sénégal (UNECS), le programme va  diffuser deux films à Dakar : au centre culturel Douta Seck (Médina) et à Bada ciné (quartier Gueule Tapée). Les 4 séances prévues se déroulent les 17, 18, 28 et 29 décembre 2015.
Il y a un documentaire et une fiction. La volonté d'ouverture et de développer la culture cinématographique ainsi que l'appétence à l'autre est manifeste : les deux films ne sont pas sénégalais (même si le documentaire est coproduit par Angèle Diabang). Ils ont bénéficié tous deux d'un soutien de l'OIF.
Cette première série de projections est un test, selon monsieur Ndiaye (distributeur et gérant de la salle Bada Ciné, anciennement nommé El Hadji) qui table modestement sur un public de 50 personnes par séance. Par là, l'UNECS tente de relancer la fréquentation cinéma, l'exposition et la valorisation des contenus africains. L'ambition est d'élargir ce programme de ciné clubs dans les centres culturels régionaux et autres salles de cinéma du pays de la Téranga (" hospitalité ", en langue wolove).
Il s'agit de réunir des  cinéphiles, des scolaires, réalisateurs et autres acteurs professionnels du cinéma sénégalais pour instaurer des rendez-vous périodiques de cinéma et un espace d‘échanges et de discussions techniques et artistiques autour de films sénégalais et africains, en présence du réalisateur ou d'un animateur. Pour l'animation, les exploitants ont sollicité l'Association Sénégalaise de la Critique cinématographique (ASCC). Parmi les autres partenaires à ce jour les Centres culturels régionaux, Feprociné, Direction Nationale du Cinéma, Groupe Image et vie
 

 
EXAMEN D'ÉTAT
Un film de Dieudo Hamadi, 2014, République démocratique du Congo / France / Sénégal, documentaire, 90 minutes
Production : Agat Films (France), Studios Kabako (RDC), Karoninka (Sénégal), Vosges Télévision (France), Vidéo de Poche (France).
À Kisangani, un groupe de lycéens qui n'ont pas les moyens de s'acquitter de la "prime des professeurs" s'organise pour préparer ensemble l'examen d'État (le baccalauréat congolais). Dieudo Hamadi, jeune cinéaste congolais fait de la société dans laquelle il vit son champ d'investigation exclusif. Aujourd'hui il veut ausculter le futur de sa génération en se focalisant sur l'examen d'Etat (l'équivalent du baccalauréat) qui, pour des milliers de jeunes congolais, ouvre (ou ferme) les portes de l'avenir.
Pour se préparer à ces examens, les étudiants de la République Démocratique du Congo doivent surmonter d'innombrables difficultés et ont recours à plusieurs méthodes, des plus sérieuses aux plus fortuites. L'Athénée royal (Lycée de Kisangani) se révèlera être un véritable microcosme de la République Démocratique du Congo. Les enjeux de ces examens permettront au réalisateur de porter un regard incisif sur la société congolaise actuelle et sur les réalités d'un pays qui souffre de son passé colonial et dictatorial et du manque d'avenir.
 
BRAQUAGE A L'AFRICAINE
Un film de Owell Brown, 2014, Côte d'Ivoire, fiction, 90 minutes, policier
Résumé : Pour rembourser une dette d'argent contractée auprès d'un dangereux usurier, Hervé, alias Vécho, propriétaire de bar, accepte le deal que ce dernier lui propose : Un braquage à l'africaine, qui consiste à  s'introduire dans une maison, braquer tout le monde et repartir avec le maximum de butin. Avec ce coup, Vécho espère non seulement rembourser sa dette mais aussi se retrouver avec un petit pactole. Pour réaliser son casse, il recrute des complices aussi teigneux les uns que les autres  et ce qui pouvait paraître au départ simple comme deal, va pourtant se révéler être une avalanche de soucis pour nos apprentis braqueurs. En effet, bien avant qu'ils n'arrivent sur les lieux, il se trouve qu'une autre équipe est déjà passée par là. Nos amis se retrouvent alors bloqués dans la maison sous la menace d'une police prête à intervenir.
 
 


Thierno I. Dia
Images Francophones


Crédit Image : AGAT Films et Cie

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Groupe 30 Afrique
  • Adafest

Avec le soutien de