SPLA : Portail de la diversité culturelle
Sénécultures

Tambacounda: Le collège Moriba Diakité réceptionne sa salle d'activités créatrices

Une infrastructure financée par le Collectif Artistes Plasticiens
  • Tambacounda: Le collège Moriba Diakité réceptionne sa [...]
Publié le : 11/01/2011
Source : tambacounda.info
http://www.le-cap.ch/
Contacter par email

Partagez :

Selon Boubacar Dembo Tamba de Tambacounda.info, le rêve est depuis hier jeudi 06 janvier 2011 devenu une réalité. Le collège Moriba Diakité de Tambacounda étrenne sa salle d'activités créatrices, fruit de l'une des nombreuses œuvres de bienfaisance d'un de ses natifs de la diaspora. La salle qui porte le nom du célèbre peintre Yankoba Diallo allias Jacob Yacouba a été inaugurée en présence de M. Roland Viotti, premier conseiller de l'ambassade de Suisse à Dakar, de M. Abdou Bodian, préfet du département de Tambacounda, de M. Ousmane Dia, président du Collectif Artistes Plasticiens, CAP (une association à but non lucratif basé à Genève en Suisse), de M. Alioune Ndiaye, inspecteur d'Académie de la région de Tambacounda, ainsi que des autorités académiques et administratives de Tambacounda.

Ceux qui croyaient dur comme fer que c'était encore une promesse mirobolante, auxquelles les y ont habitués certains politiques à tambacounda, ont vite déchanté. Le collège Moriba Diakité de Tambacounda, jadis célèbre de part ses performances académiques, le sera davantage avec la construction d'une somptueuse salle d'activités créatrices entièrement équipée et dotée d'une salle informatique, une des plus moderne que compte le pays.
Cette merveille a été le fruit des œuvres de bienfaisance du Collectif Artistes Plasticiens dont le président et membre fondateur est Ousmane Dia, un fils du terroir officiant comme professeur d'arts visuels au cycle d'Orientation de La Seymaz à Genève. Tout est parti d'un projet qu'il a monté avec son association il y a six saisons pour pallier le manque d'activités liées à l'éducation artistique au sein de ce collège qui a contribué à sa formation. L'établissement ne disposait pas de professeur d'arts visuels, tout simplement parce qu'il n'avait point de salle appropriée, et si l'on en croit M. Dia, la tutelle qu'il avait à l'époque saisie lui avait fait la promesse d'y envoyer un enseignant, toutefois que la problématique de la salle sera transcendée. C'est comme cela que lui et son association, le CAP aux destinées de laquelle il préside, ont pris le ferme engagement de construire cette salle. Juste après le démarrage des travaux, la tutelle a réalisé sa promesse en affectant au collège Moriba Diakité un professeur d'arts visuels. Quelques six années après, la bâtisse de 200m2 est sortie de terre, et elle pourrait même abriter une autre salle en hauteur. Ce projet a vu les amis suisses du CAP et de M. Ousmane Dia mettre la main à la poche pour boucler les 24 millions de nos francs nécessaires. Le département de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports de la ville de Genève a contribué pour 10'000 francs suisses, soient environ 4 millions de nos francs, et le service de la solidarité internationale du Département de la sécurité, de la police et de l'environnement de la république et du Canton de Genève a offert 20'000 francs suisses, soient environ 8 millions de nos francs. Le reste du montant nécessaire à la réalisation de ce projet a été mobilisé par le CAP avec le concours de la fête de la musique de Genève qui permet à chacune de ses manifestations annuelles aux plasticiens de tenir des stands pour amasser quelques francs suisses.

La cérémonie officielle d'inauguration de cette salle d'activités créatrices a été rehaussée par la présence du premier conseiller de l'ambassade de Suisse au Sénégal. M. Rolland Viotti qui s'est félicité de cette magnifique œuvre a aussi signifié au généreux donateur toute son admiration avec son dévouement sans faille à la cause de son Tambacounda natal et de son pays. M. Viotti ajoutera que son pays ne ménagera aucun effort pour accompagner le Sénégal dans sa croisade contre le mal développement avant de nourrir l'espoir que de futurs créateurs de la trempe de "l'inoxydable" Jacob Yacouba émergeront à partir de cette salle.

Extraits d'un article rédigé par Boubacar Dembo Tamba de Tambacounda.info le 07/01/2011.

Plus lire l'intégralité : [ici]

Plus d'infos

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Groupe 30 Afrique
  • Adafest

Avec le soutien de