SPLA : Portail de la diversité culturelle
Sénécultures

Gorée Cinéma x Rétrospective "Ababacar Samb Cinéma"

Hommage au cinéaste sénégalais Ababacar SAMB Makharam mort en 1987.
  • Gorée Cinéma x Rétrospective Ababacar Samb Cinéma
Genre : Cycle de cinéma | Gorée et Saint-Louis

Samedi 07 octobre 2017

Rubrique : Musique, Cinéma/tv

Hommage au cinéma d'Ababacar Samb-Makharam

note de présentation
"Le Jom c'est la dignité, le courage, le respect, c'est l'origine de toutes les vertus. Une certaine beauté du geste, la fidélité à l'engagement, le respect d'autrui et de soi-même. Le Jom nous protège de l'absurdité de la vie. Il nous interdit de mentir, d'avoir peur. Il nous éloigne des humiliations."
Ababacar Samb Makharam

Ababacar Samb-Makharam est un cinéaste toujours à la quête de l'homme. De la problématique du retour - non pas d'un simple retour physique, mais du retour spirituel - posée dans Et la neige n'était plus, à celle de la dignité qui n'appartient qu'à ceux capables de se tenir debout qui transparaît dans Kodou et Jom, Samb part à la découverte de lui-même. Et dans cette quête, par le prisme et le drame de sa camera, il met à nu la psychologie de tout son peuple. Pas son esprit ou sa mémoire collective, mais les affects et agencements qui les constituent individuellement. L'œuvre de Samb, c'est un cinema au singulier.

Ababacar Samb-Makharam n'était pas un cinéaste qui faisait des films en dehors de son propre mouvement, de son propre devenir. A chaque étape de sa vie de manière parfaitement sincère, il a traité une question qui l'interpellait de façon existentielle. L'auteur se confond dans son œuvre avec ses préoccupations les plus intimes.

Nous avons donc voulu rendre hommage au cinéaste et son œuvre, à l'occasion des 30 ans de sa disparition. Cette rétrospective, nous la voulons sans artifices inutiles. Simplement l'occasion pour le spectateur, face à notre toile blanche sur la grande plage de Gorée ou autour de la table de nos diisoo cinema, d'aller à la rencontre de lui-même.

Ainsi le Gorée Cinema reprendra le temps d'un soir d'octobre, ses apparats de festival.



Ababacar Samb Cinéma
samedi 7 octobre
débat - concert - projections
Maison Gorée Cinéma | Grand'Plage Cinéma

trois films en rétrospectives, deux lieux historiques, le souvenir d'un homme

Pour cet hommage, nous proposerons notre programmation dans deux villes - notre traditionnel #GoréeCinéma en plein air sur la Grand'Plage, et un nouveau dispositif sur les berges de la belle Saint-Louis, le #SaintLouisCinéma.



Diisoo Cinéma - atelier de discussion
#Gorée Cinéma
Maison Gorée Cinéma - 15h

#larétrospective | Et la neige n'était plus (1965)
Un jeune boursier sénégalais revient de France. Qu'a-t-il appris ? qu'a-t-il oublié ? quelle voie va-t-il choisir au contact des nouvelles réalités africaines ?
Les problèmes qui se posent à la jeunesse africaine exposés avec franchise, courage et humour.

#GoréeCinéma
Maison Gorée Cinéma - 15h30

#SaintLouisCinéma
Quai du Bou El Mogdad - 20h

#larétrospective | Kodou (1971)
Une jeune fille, Kodou, se soumet, un peu par bravade, à une pratique de tatouage. Mais ne voilà-t-il pas qu'au milieu de la cérémonie, et tandis que les matrones l'encouragent de leurs chants, Kodou prend la poudre d'escampette.
Offensant ainsi gravement les traditions séculaires du village. La famille de Kodou se sent déconsidérée, ses amies se moquent d'elle. Confinée dans une quasi-quarantaine, Kodou devient folle et s'en prend violemment aux jeunes enfants.
Ses parents finissent par l'emmener dans un hôpital psychiatrique dirigé par un médecin européen, sans résultat. Ils décident alors de la soumettre à une séance d'exorcisme traditionnel. Puis on ramène Kodou à la maison. Guérira-t-elle ?

#GoréeCinéma
Grand'Plage Cinéma - 20h30

#SaintLouisCinéma
Quai du Bou El Mogdad - 20h30

#larétrospective | Jom (1981)
Le "Jom" (mot wolof), c'est l'origine de toutes les vertus, la dignité, le courage, une certaine beauté du geste, la fidélité à l'engagement, le respect d'autrui et de soi-même.
Khaly le griot, incarnation de la mémoire africaine, traverse les époques pour témoigner de la résistance à l'oppression : celle qui oppose le colonisateur au peuple asservi, le maître au domestique, le patron d'usine aux ouvriers.
Grand'Plage Cinéma - 22h

#concert | El Hadj N'diaye
Habitué du Festival Gorée Cinéma, El Hadj N'diaye sera de nouveau parmi nous, guitare en main, quelques mois s'être produit en clôture de notre troisième édition. Ses mélodies et ses paroles emplies sont un écho poétiques aux joies et aux tourments d'un Sénégal dont il est l'un des chantres les plus talentueux.
Grand'Plage Cinéma - 19h30


Gorée Cinéma est un festival qui prend place chaque mois sur l'Ile de Gorée, au Sénégal.
Directeur Exécutif du festival : Djibril DIA
Directeur Editorial du festival : Yanis GAYE
Fondateur du festival : Joseph GAÏ Ramaka

Plus d'infos

Articles

2 fiches

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Groupe 30 Afrique
  • Adafest

Avec le soutien de